Dominique Michel

2002 Culturel Culturel

Dominique Michel occupe une place prépondérante sur la scène artistique québécoise depuis les années 1950. Née à Sorel en 1932, elle a reçu une formation en piano de l'École supérieure de musique de Lachine. Par la suite, elle a suivi des cours de Mmes Audet et Jeanne Couet. Élue Miss Est-Central en 1950, elle débute à la télévision de Radio-Canada dans la série Mes jeunes années, deux ans plus tard.

Lors d'un séjour à Paris en 1954, elle rencontre Raymond Lévesque, qui lui écrit Une petite Canadienne et la famille, chanson qui deviendra son premier succès sur disque. De retour au Québec, elle se joint à la troupe du Beu qui rit, dirigée par Paul Berval, et forme avec Denise Filiatrault un duo fantaisiste qui fera les belles heures des cabarets et des émissions de comédie télévisées. De 1956 à 1962, elle est coanimatrice de la populaire émission Le p'tit café avec Normand Hudon et Pierre Thériault.

En 1957, elle interprète Sur l'perron, chanson de Camille Andréa qui devient l'une des pièces marquantes de la décennie et qui la consacre vedette. La même année, elle fait ses débuts au cinéma dans Les nouveaux venus, puis participe à la comédie musicale Little Mary Sunshine présentée au Théâtre national à Montréal. Elle connaît ensuite plusieurs succès sur disque et ses interprétations sont au palmarès.

Au petit écran, elle anime Copain-copain avec Robert Demontigny en 1963-1964. Elle est élue Miss Radio-Télévision 1966 au Gala des artistes et demeure une grande vedette de la télévision grâce à sa participation à la série Moi et l'autre de 1967 à 1972, aux téléromans Chère Isabelle et Dominique et à presque tous les spectacles de fin d'année (Bye Bye) depuis 1970. Elle anime aussi l'émission Les grandes vacances et Ma maison, qui traite de rénovation domiciliaire, sa grande passion.

À la scène, Dominique Michel remporte beaucoup de succès dans les années 1960 avec Moi et l'autre. Plus tard, elle obtient encore la faveur du public avec ses spectacles de monologues et chansons Showtime, Dominique, Showtime et Ben voyons donc. À compter de 1986, elle anime le festival Juste pour rire. Au cinéma, elle s'est particulièrement distinguée dans Le crime d'Ovide Plouffe, Le déclin de l'empire américain et Les tisserands du pouvoir.

Artiste généreuse, elle contribue à des œuvres humanitaires comme Les Petits Frères des pauvres, Le bon Dieu dans la rue et LEUCAN, dont elle est la porte-parole depuis seize ans.

La carrière de Dominique Michel a été jalonnée de plusieurs prix et récompenses qui lui ont été attribués tant par le public que par ses pairs. Récipiendaire du trophée Olivier-Guimond en 1977, du Prix du Gouverneur général et du prix Victor du Festival Juste pour rire en 1992, du Grand Prix de l'Académie des prix Gémeaux en 1995, de sept prix Gémeaux et de quatre trophées Métrostar, elle a également été décorée de l'Ordre du Canada en 1994. En 2002, on lui attribuait le titre de  Grande Montréalaise.

Source : Ordre national du Québec