Balfour M. MOUNT

Balfour M. MOUNT

2009 Scientifique Scientifique

Le docteur Mount est diplômé en médecine de l’Université Queen’s. Il a fait ses études en urologie à l’Université McGill et en chirurgie oncologique au Memorial Sloan Kettering Cancer Center. Il a été directeur fondateur des services palliatifs de l’Hôpital Royal Victoria en 1975, du Service des soins palliatifs de l’Université McGill en 1990, et du Programme des soins holistiques de l’Université McGill en 1999.

Il est professeur émérite de médecine à l’Université McGill et a été titulaire de la chaire Eric M. Flanders en médecine palliative (1995- 2006). Ses intérêts de recherche portent sur les enjeux liés à la qualité de vie et les soins holistiques. Il est l’auteur de 148 publications et a participé à la production de 25 documentaires et bandes sonores sur l’oncologie, les soins palliatifs, Viktor Frankl et Gustav Mahler. Il a été reçu comme conférencier et professeur invité en Amérique du Nord, Grande-Bretagne, Norvège, Hollande, France, Autriche, Italie, URSS , Japon, Australie, Nouvelle-Zélande, Chine et Taïwan. Il a fondé, en 1976, le Congrès international biennal sur les soins aux malades en phase terminale de l’Université McGill qu’il a présidé jusqu’en 2004.

Il est Officier de l’Ordre du Canada, Officier de l’Ordre du Québec et lauréat du Prix décerné par l’American Academy of Hospice and Palliative Medicine pour l’ensemble de ses réalisations. Il a aussi été honoré par l’entremise de la création de trois prix portant son nom : le prix Balfour M. Mount, créé par The American Journal of Hospice Care; une bourse rattachée au poste de Professeur invité en soins palliatifs, créée par le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada; de même que le prix Balfour M. Mount pour saluer le leadership en soins palliatifs, créé par l’Association canadienne de soins palliatifs.

Il détient des diplômes honorifiques de l’Université Dalhousie, de l’Université d’Ottawa, de l’Université Queen’s, de l’Université McGill et de l’Université de Calgary. En 2008, il a eu l’honneur de recevoir le Prix Herman Feifel pour ses réalisations exceptionnelles dans le domaine de la thanatologie décerné par le Groupe de travail international sur la mort et le deuil. Il a aussi été honoré par l’ouverture de l’Unité de soins palliatifs Balfour M. Mount, qui porte son nom, au Centre universitaire de santé McGill.

Tout cela a été rendu possible grâce au soutien généreux et continu de son épouse, Linda, de sa fille Bethany et ses frères et soeurs plus âgés, de même que de divers mentors, sans oublier une multitude de muses représentant les arts créatifs et la spiritualité.