Marcel  CÔTÉ

2014

Marcel CÔTÉ 2014

2014 Économique Économique

Grand bâtisseur et économiste visionnaire, Marcel Côté a contribué à la prospérité et au rayonnement de la métropole. Personnalité influente du milieu des affaires, il était associé fondateur du cabinet-conseil en gestion SECOR, société qu’il a dirigée pendant plus de 30 ans. 

Natif de Malartic, M. Côté a obtenu un baccalauréat en sciences physiques de l'Université d'Ottawa de même qu'une maîtrise en sciences économiques de l'Université Carnegie Mellon, à Pittsburgh. Économiste reconnu par ses pairs et auteur de plusieurs livres portant notamment sur l'économie régionale et technologique, il a également reçu le titre de Fellow du Weatherhead Center for International Affairs de l’Université Harvard.

Actif dans le développement économique de Montréal pendant plus de 30 ans, Marcel Côté a publié de nombreuses réflexions sur les enjeux de la métropole. En 2010, il a coprésidé un groupe de travail sur les enjeux de gouvernance et de fiscalité de Montréal qui a donné lieu au rapport Côté-Séguin Une métropole à la hauteur de nos aspirations.

Durant sa remarquable carrière, Marcel Côté a fait bénéficier la société de sa grande expertise. Ses talents de stratège ont notamment été mis à contribution dans de nombreuses entreprises et institutions du Québec, du Canada et de la France.

Spécialiste de politiques publiques, il a fait ses entrées dans les hautes sphères de la politique, vers la fin des années 1980. Il a été conseiller auprès de plusieurs premiers ministres et personnalités politiques du Québec et du Canada dont Robert Bourassa,  Brian Mulroney et Jean Charest.
En 2013, Marcel Côté annonce sa candidature à la mairie de Montréal et fait campagne aux côtés de Louise Harel. À la suite des élections, à la demande du maire nouvellement élu, M. Denis Coderre, il devient conseiller du président du comité exécutif de la Ville de Montréal.
Fier Montréalais et grand philanthrope, Marcel Côté était reconnu pour son remarquable engagement social, culturel et politique. Actif au sein de multiples organismes culturels et communautaires de Montréal, parmi lesquels le YMCA, la Fondation du Grand Montréal, l’Orchestre symphonique de Montréal et Les amis de la montagne, il travaillait avec une énergie sans bornes pour améliorer le sort de sa communauté.

Homme de cœur, il a reçu de nombreuses distinctions pour son apport à la communauté montréalaise, dont le prix Arts-Affaires 2012, remis par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain et le Conseil des arts de Montréal à la personnalité ayant su faire une différence dans le milieu artistique montréalais.