Charles TAYLOR

Charles TAYLOR

2003 Social Social

Monsieur Charles Taylor est né à Montréal en 1931, d'un père anglophone et d'une mère francophone. Il a fait ses études à l'Université McGill où il a obtenu un baccalauréat en histoire, en 1952.

Boursier Rhodes, la première de ses nombreuses distinctions internationales, il a poursuivi ses études à l'Université d'Oxford dont il est diplômé en politique, en philosophie et en économie. En 1956, il a été élu Fellow du Collège All Souls d'Oxford, poste qu'il a occupé jusqu'en 1961. À cette époque, Oxford était considéré comme le plus important centre de philosophie angloaméricaine au monde. Ses années à Oxford ont d'ailleurs orienté toute sa carrière d'enseignant puisque la philosophie politique est devenue son principal champ de réflexion.

Il a quitté le All Souls Fellowship, en 1961, pour se joindre au Département de sciences politiques de l'Université McGill et, par la suite, à l'Université de Montréal (1963), une alliance à l'image de ce grand philosophe et théoricien qui a duré environ dix ans.

En 1976, il a été élu à la Chaire Chichele d'Oxford, la plus importante chaire de philosophie politique au monde. Ce fut, en quelque sorte, le couronnement d'une carrière fructueuse, pour ce réputé philosophe dont les enseignements et les nombreux écrits et conférences ont stimulé et fait avancer les réflexions sur des sujets et des thèmes politiques majeurs. Il a quitté Oxford, en 1981, pour revenir enseigner à McGill.

En plus de nombreux articles marquants, Charles Taylor a publié, au cours des 35 dernières années, une série de livres qui l'ont placé au tout premier rang des philosophes contemporains : The Explanation of Behaviour, en 1964; Hegel, en 1975; Sources of the Self (Les Sources du moi : la formation de l'identité moderne), en 1989; The Malaise of Modernity (Le Malaise de la modernité), en 1991; et Philosophical Arguments, en 1995. Son oeuvre puise non seulement chez les grands philosophes politiques et sociaux tels que Rousseau, Marx et l'École de Francfort, mais également chez quelques géants comme Platon, Aristote, Hobbes, Locke, Kant et Hegel.

Le professeur Charles Taylor a tenté d'appliquer ses recherches en philosophie existentielle et phénoménologique aux questions politiques pratiques et, surtout, à ses efforts soutenus pour expliquer, à l'un comme à l'autre, le Québec et le Canada anglais, comme en fait foi son livre, Reconciling the Solitudes (Rapprocher les solitudes), qui fut publié simultanément dans les deux langues en 1992.

Charles Taylor est l'un des plus grands penseurs des temps modernes. Ses travaux ont été traduits dans de nombreuses langues et ses commentaires sur divers dossiers contemporains dont les droits individuels et la responsabilité collective servent de source de référence aux érudits et aux chercheurs qui s'intéressent au progrès de la civilisation. D'ailleurs, il a reçu de nombreuses distinctions pour l'ensemble de son oeuvre, notamment les titres de compagnon de l'Ordre du Canada, en 1996, et de grand officier de l'Ordre national du Québec, en 2000.