Francesco Bellini

Francesco Bellini

1999 Économique Économique

Francesco Bellini est l’un de nos plus grands bâtisseurs. Entrepreneur et visionnaire, il a réussi ce que peu de gens croyaient possible il y a 10 ans : fonder une société pharmaceutique prospère pouvant rivaliser avec les plus grandes multinationales européennes et américaines en matière de recherche et développement ainsi que de mise en marché de nouveaux produits.

La croissance fulgurante de BioChem Pharma et les succès obtenus par le 3TC, le médicament le plus prescrit au monde pour traiter l’infection à VIH et le sida, sont des preuves indéniables des capacités de bâtisseur de Francesco Bellini. BioChem Pharma a d’ailleurs remporté le Prix Galien Canada en 1996 et 1997 pour avoir découvert ce produit au caractère novateur.

Avant de fonder BioChem Pharma en 1986, M. Bellini a mené, de 1968 à 1984, une fructueuse carrière de chercheur au sein d’une multinationale pharmaceutique et, par la suite, à la division de biochimie de l’Institut Armand-Frappier de l’Université de Montréal qu’il a mise sur pied et dirigée de 1984 à 1986.

Né en 1947 à Ascoli Piceno, en Italie, Francesco Bellini s’est établi au Canada en 1967. Il a fait ses études universitaires en sciences au Collège Loyola (aujourd’hui l’Université Concordia) et a obtenu un doctorat en chimie organique de l’Université du Nouveau-Brunswick en 1977.

M. Bellini n’hésite pas à investir temps et énergie pour défendre et soutenir les causes qui lui sont chères. Il est membre du Cercle des chefs mailleurs du Québec, d’Inno-Centre Québec, de la Fondation pour les études canadiennes au Royaume-Uni, de l’Hôpital Douglas, de l’Institut de chimie du Canada et de l’Université Concordia. Il siège également au conseil d’administration de la Chambre de commerce italienne, des Compagnies Molson, de l’Industrielle-Alliance, de la Société générale de financement du Québec et de Vaccins Nord-Américains. 

Au cours de sa carrière, Francesco Bellini s’est vu décerner de nombreux prix, notamment des doctorats honorifiques des universités d’Ottawa et du Nouveau-Brunswick; le National Merit Award  de l'Ottawa Life Sciences Council et l’Onorificenza Di Grande Ufficiale, la plus haute distinction attribuée par le gouvernement italien à un civil s'étant illustré au pays ou à l’étranger.