Michel Tremblay

Michel Tremblay

1978 Culturel Culturel

Né dans un quartier populaire de l'est de Montréal le 25 juin 1942, Michel Tremblay découvre très tôt sa vocation d'écrivain. Dès ses études secondaires, il écrit des poèmes, des pièces de théâtre et des romans. Il entreprend à 17 ans la rédaction des contes fantastiques qu'il réunira plus tard en un recueil Contes pour buveurs attardés. À 19 ans, il s'inscrit à l'Institut des arts graphiques où il apprend le métier de linotypiste.

De 1963 à 1966, il exerce son métier de linotypiste. En 1964, il soumet une pièce, Le train, au concours des Jeunes auteurs de Radio-Canada : il y remporte le premier prix. La même année, il rencontre André Brassard qui deviendra le metteur en scène de presque toutes ses pièces.

En 1965, André Brassard utilise quelques-uns des Contes pour buveurs attardés dans un spectacle consacré à la littérature fantastique : Messe noire. La même année, Michel Tremblay écrit Les belles-sœurs. Cette pièce est créée au Théâtre du Rideau Vert en 1968 et connaît un succès retentissant. La pièce sera reprise plusieurs fois au Québec et à l'étranger. En 1973, elle est présentée par la Compagnie des deux chaises à l'Espace Cardin de Paris où elle est acclamée comme la meilleure production étrangère de la saison.

En 1972, Michel Tremblay et André Brassard abordent le cinéma avec un court métrage Françoise Durocher, waitress qui leur vaut trois Génies à Toronto. En 1972, Michel Tremblay signe son premier scénario de long métrage Il était une fois dans l'est. Le film, réalisé par André Brassard en 1973, représente le Canada au Festival de Cannes et à celui de Chicago en 1974. Un autre long métrage de Tremblay et Brassard Le Soleil se lève en retard sera produit en 1976. Sainte-Carmen de la Main, la pièce la plus ouvertement engagée de Michel Tremblay, est créée en 1976. Elle est reprise en 1978 par le Théâtre du Nouveau Monde et elle y connaît un très grand succès.

Depuis 1978, Michel Tremblay travaille à une œuvre romanesque de grande envergure Les chroniques du Plateau Mont-Royal : La grosse femme d’à côté est enceinte (1978), Thérèse et Pierrette à l'école des Saints-Anges (1980), La duchesse et le roturier (1982) et Des nouvelles d'Édouard (1984). En 1986, il fait paraître une œuvre plus intimiste : Le cœur découvert, Le premier quartier de la lune (1989) et en 1990, un essai sur les films qui ont marqué son enfance Les vues animées.

Plusieurs pièces de Tremblay ont été acclamées à l'étranger. Presque toutes ont été publiées en anglais comme l'ont été ses Chroniques du Plateau Mont-Royal et les Contes pour buveurs attardés et Le cœur découvert.

L'œuvre de Michel Tremblay comprend 18 pièces de théâtre, 2 comédies musicales, 7 romans, 1 recueil de contes, 7 scénarios de films, 10 traductions ou adaptations d'auteurs étrangers ainsi que les paroles d'une douzaine de chansons pour Pauline Julien, Renée Claude et Monique Leyrac. Il signe aussi, en 1990, le livret de l'Opéra Émile Nelligan.

Six fois boursier du Conseil des arts du Canada, Michel Tremblay a reçu une vingtaine de prix et distinctions au cours de sa carrière. Mentionnons l'Ordre des arts et des lettres de France, le Prix du Québec (Prix Athanase-David), le Grand Prix littéraire du Salon du Livre de Montréal en 1990 pour son ouvrage Le premier quartier de la lune, qui lui avait d'ailleurs valu d'être nommé Grand Lauréat au Prix du public. Il a aussi reçu le Prix Victor-Morin de la Société St-Jean-Baptiste. Michel Tremblay est membre de l'académie des Grands Montréalais en 1978.

Source : Ordre national du Québec

Crédit photo : Tony Hauser