Alphonsine Howlett

1913-1992

Alphonsine Howlett 1913-1992

1978 Social Social

Travailleuse communautaire infatigable à l’esprit créatif, Alphonsine Howlett a été non seulement une épouse et une mère dévouée, mais également une femme au service des Montréalais, avec sensibilité et diligence. Sa vie et son engagement représentent parfaitement les traditions et les valeurs de ces deux importantes communautés linguistiques et culturelles.

Née dans une famille québécoise traditionnelle, Mme Howlett a fait ses premières études en français. Elle s’est mariée à un brillant médecin, le docteur John Howlett de l’Hôpital Royal Victoria. Mère de cinq enfants, elle a suivi des cours du soir à l’Institut Thomas More pendant quinze ans dans le cadre de ses études universitaires. Sa préoccupation envers les personnes démunies de Montréal est enracinée dans son amour altruiste pour sa famille.

En 1944, Mme Howlett fonde la Ligue des parents de Montréal; en 1948, elle est cofondatrice du Prieuré, une école secondaire privée. Elle a participé à des activités portant sur un large éventail de besoins sociaux auprès des groupes communautaires suivants : la Fédération des femmes du Québec, le Centre de psycho-éducation du Québec, l’Association du Québec pour les déficients mentaux, l’Association d’initiation à la vie familiale et l’Association municipale de Westmount. Elle est à l’origine de la Commission Howlett, une étude de recherche sur les besoins des déficients mentaux à Montréal menée par le Conseil de développement social. Elle a contribué à la fondation de Portage, un centre de réadaptation pour les personnes aux prises avec des problèmes de toxicomanie; elle a ensuite assumé les fonctions de présidente du conseil d’administration du Centre de services sociaux de Ville-Marie. Elle a siégé au comité consultatif de l’École des affaires publiques et communautaires de l’Université Concordia.

Ses efforts lui ont valu une reconnaissance à grande échelle. En 1976, Mme Howlett est nommée « citoyenne d’honneur » par le Conseil du civisme de Montréal; en 1978 elle est nommée Grande Montréalaise par un jury composé de représentants des communautés francophone et anglophone.
Source : Université Concordia

Doctorat honorifique – Alphonsine Howlett, par Russell Breen, juin 1981

Crédit photo : Archives Université Concordia