Gilles CARLE 1929-2009

1978 Culturel Culturel

L’œuvre de Gilles Carle aborde avec sincérité la réalité québécoise dans un rapport à l'écriture et au genre cinématographique à la fois simple et personnel. Chacun de ses films a contribué à la constitution d’un corpus exceptionnel qui compte certains des plus grands moments d’émotion du cinéma québécois. Gilles Carle n’a jamais posé la question du cinéma d'auteur en l'opposant à celle du cinéma populaire; il a plutôt intégré la singularité de son regard à la volonté manifeste d'être entendu. Ses œuvres ont profondément marqué notre imaginaire collectif et permis le rayonnement de la culture québécoise dans le monde entier.

Gilles Carle est né à Maniwaki, en 1929. Il a obtenu un diplôme de l’École des beaux-arts de Montréal en publicité et marketing, peinture et histoire de l'art, avant de poursuivre des études dans cette dernière discipline à Paris, Rome et Bruges. Il a également obtenu un certificat en imprimerie, gravure et photographie de l'École des arts graphiques, ainsi que de belles-lettres de l'Université de Montréal.

Contrairement à la majorité des cinéastes québécois de sa génération, Gilles Carle s’est dirigé vers le cinéma après quelques détours. Véritable touche-à-tout, il a entrepris une carrière en arts visuels et participé à la fondation des éditions de l'Hexagone et au lancement des revues Écran et Liberté. Il a été tour à tour publiciste au journal Le Soleil, artiste au Service des arts graphiques de Radio-Canada, critique littéraire et cinématographique pour divers magazines et journaux, puis recherchiste et scénariste-réalisateur à l'Office national du film.

Entre 1953 et 2000, il a réalisé quarante-sept films, passant de la fiction au documentaire et de la publicité à la grande série historique. Il s'est aussi mis à la peinture, l’exposition Gilles Carle, le cinéaste, le peintre et l'homme ayant été présentée en 2005.

Les films de Gilles Carle ont été primés à plusieurs festivals internationaux. Le cinéaste a reçu, entre autres distinctions, le prix Albert-Tessier (Prix du Québec) en 1990 et le Prix du Gouverneur général du Canada pour les arts de la scène en 1997.

L’Ordre du Canada lui a conféré le titre d’officier en 1998. Gilles Carle a été nommé membre de l'académie des Grands Montréalais en 1978.

Source : Ordre national du Québec